12/03/2013

Le pays du Soleil-Levant s'intéresse à l'Ecoparc

 DSC_0049.JPG

Des membres du comité économique de Shinga ( Japon) sont venu rencontrer des élus. Tous ensemble ils ont évoqué les énergies renouvelables.                                           

Gilles Foxonet, maire de Baixas et vice-président de Perpignan Méditerranée Communauté d’Agglomération délégué aux Énergies Renouvelables, a accueilli en mairie la délégation japonaise qui faisait halte dans le département pour rencontrer élus et acteurs économiques afin de leur présenter le territoire et le contexte politique local.

DSC_0030.JPG

Le vaste projet de l’Eco Parc Catalan, auquel la commune participe, leur a été exposé.

Avec ses trente cinq éoliennes, couplées à l’unité de valorisation énergétique des ordures ménagères de Calce et à un ensemble de capteurs solaires, l’Eco Parc Catalan couvrira, à terme, les besoins énergétiques d’un quart de la population du département.

DSC_0020.JPGLes chefs d’entreprises et banquiers japonais ont ainsi pu appréhender au mieux la politique locale de développement des énergies renouvelables, notamment l’éolien, et les innovations technologiques dans ce domaine.

Céline Malherbes, chef du projet de l’Eco Parc Catalan chez EDF Energies Nouvelles, a mis en avant avec l’appui d'un diaporama, l’importante phase de concertation et d’acceptation du projet par la population et les acteurs locaux. A ce titre, une charte d’engagement social et environnemental a été signée entre EDF EN et la FFBTP 66.

Jean-Jacques Planes, président de la Fédération Régionale du Bâtiment du Languedoc-Roussillon, a également souligné la nécessité de favoriser le savoir-faire des entreprises et des salariés locaux pour des projets de cette ampleur.

Les travaux, qui débuteront très prochainement, devraient ainsi être réalisés en partie par des entreprises du département.

DSC_0107.JPG

Après une dégustation des produits du terroir au caveau Dom Brial, la visite s’est poursuivie par la présentation de l’éolienne Alizeo de Rivesaltes.

Ce prototype, qui se couche au sol en seulement quarante minutes, est particulièrement adapté aux zones sismiques ou soumises aux tempêtes tropicales.

Philippe Rossillon, directeur de l’agence Alizeo Roussillon, a détaillé les caractéristiques techniques de l’appareil, avant d’en assurer la démonstration.

Les membres du comité ont marqué leur vif intérêt pour ce type de technologie qui répond aux contraintes d’un pays exposé à de tels risques.

Énergies renouvelables

 

Les commentaires sont fermés.