29/09/2014

Signature d'une convention pour la préservation de la qualité de l'eau potable

Signature de la convention AGLOO-CAVE 014.jpg

C'est dans les chais du château les pins qu'une convention de partenariat visant à réduire l'usage de produits phytosanitaire afin de protéger la ressource en eau a été signée par: Francis Clique vice président de PMCA et par Roger Torreilles président de la cave Dom Brial, en présence de Gilles Foxonet vice président délégué de PMCA à l'agriculture et à la viticulture

devant un parterre de personnalité dont les maires de Calce et Cases de Pène.

Signature de la convention AGLOO-CAVE 006.jpgLa cave Dom Brial est située à Baixas à proximité d'un des 7 bassins de captation identifiés par l'aggloo qui entend reconquérir la qualité de l'eau à sa source.

La cave s'est engagée dans le développement durable et a une approche commune avec l’agglomération depuis plusieurs années.

Ce sont des pionniers et les premiers en la matière,

Cyril Tarrius jeune agriculteur baixanenc était présent pour témoigner.

Signature de la convention AGLOO-CAVE 005.jpg

« Limiter les pesticides n'est pas insurmontable précise t-il. Nous avons réussi à diviser par trois la quantité de pesticides, sans perdre de rendement, mais cela nous demande plus de labours. Il faut mettre en place des techniques alternatives. Il s'agit par exemple de désherber un rang sur deux, de privilégier le labour entre les rangs, voire la simple tonte, d'utiliser des équipements spéciaux dits «  interceps » afin de couper l'herbe sous le rang... Ceci afin de retrouver aussi une qualité de terre pour une qualité de produit !».

Signature de la convention AGLOO-CAVE 002.jpgToutes ces possibilités demandent également une formation des vignerons, raison pour laquelle une parcelle pilote a été mise en place. Le viticulteur qui met en place des mesures agro-environnementales peut percevoir de 160 à 240 euros par hectare durant 5 ans !

Actuellement, une vingtaine ont rejoint Cyril et ils comptent bien sur le "bouche à oreille" pour que d'autres adoptent ces mesures.

Par cette signature a été validé un projet ambitieux : Mobiliser 55 vignerons et 500 hectares afin de mettre en œuvre les modes d'exploitations à même de réduire drastiquement l'usage des produits phytosanitaire.

La cave Dom Brial va devenir une vitrine qui doit permettre d’enclencher une dynamique auprès des viticulteurs locaux.

Signature de la convention AGLOO-CAVE 017.jpgL'agloo depuis 2011 a ciblé plusieurs captages prioritaires, à la fois stratégiques pour la ressource en eau potable et dont la qualité à la source présente des signes de dégradations du à l'emploi de certains produits, comme c'est le cas sur deux communes voisines dont la zone de protection comprend les parcelles d'une cinquantaine de vignerons de la cave Dom Brial.

Au lieu d'entreprendre une démarche auprès de chaque exploitant comme cela peut se faire ailleurs, il a été possible d'impliquer l'ensemble de la structure, qui comme l'indique son président Roger Torreilles : « est à la pointe depuis plusieurs années sur les enjeux de développement durable ».

C 'est ainsi que le programme agro-environnemental (PAE)de la cave a fait parti des 8 projets retenus par l’État français sur l'ensemble du Languedoc Roussillon.

La qualité de l'eau potable, est en jeu et comme le précisait le maire de Baixas Gilles Foxonet : « Assainir ces terres, c'est préparer l'avenir ».

Signature de la convention AGLOO-CAVE 016.jpg

 

Les commentaires sont fermés.